Nikon D40 : FAQ ou questions fréquentes

, par  ramal

Q) Peut-on viser à l’aide de l’écran arrière comme avec mon compact numérique actuel ?

R) Non, du fait de son architecture de reflex, ce n’est pas possible (certains reflex le permettent, comme l’Olympus E330, les Nikon D300 et D3).


Q) Peut-on filmer des vidéos avec le D40.

R) Non, contrairement aux compacts numériques, les reflex ne permettent pas de faire des vidéos.


Q) Est-il nécéssaire de retoucher ses photos sur ordinateur avant de les imprimer ?

R) Le D40 donne généralement des photos bien claires, et un post-traitement logiciel ne s’avère pas indispensable en pratique pour des photos de famille (contrairement au D70 par ex. qui a une forte tendance à la sous-exposition).

De plus, on dispose dans le D40 de quelques traitements pratiques, comme la correction des yeux rouges (très efficace), ou l’éclaircissement des zones sombres (d-lightning).


Q) J’ai comparé les viseurs du D40 avec celui du D50 dans un magasin. Le viseur du D40 est beaucoup plus clair !

R) Le viseur du D50 est sombre s’il n’y a pas de batterie !
Ce problème a du faire perdre pas mal de ventes à Nikon par le passé.
Nikon a corrigé ce problème avec le D40.

Le viseur du D40 est légèrement plus gros que celui du D50, mais en pratique ce n’est toujours pas suffisant pour une mise au point manuelle précise en faible luminosité (ça parait net dans le viseur, mais c’est flou sur la photo !)


Q) Le zoom 18-55mm F3.5-5.6 AF-S II du kit D40 supporte t’il la retouche de la mise au point sans débrayer l’AF ?

R) Non, cette caractéristique est réservée aux objectifs AF-S plus haut de gamme.
Peut-être que la retouche de la map sans débrayage est utile dans certains cas.
Mais sur le 18-200mm VR nikon, la bague de map tourne par acoups ce qui en diminue l’intérêt. Et en plus le viseur du D40 ne permet pas une mise au point manuelle précise sur le verre de visée (il faut s’aider de l’assistance AF pour une bonne précision en map manuelle).


Q) Le zoom 18-55mm F3.5-5.6 AF-S II du kit D40 est-il bon ?

R) On peut répondre oui. Ce zoom est économique, mais de bonne qualité optique.
Au niveau piqué, il est un peu moins bon que le 18-200mm VR à pleine ouverture, mais néanmoins très correct, et ça s’améliore en fermant d’un diaphragme.
La distortion est assez importante en grand angle, mais pas nettement plus que les autres zooms de la catégorie. Cette distortion ne sera sensible que si on a des lignes horizontales dans la scène photographiée, comme un horizon marin par exemple. Dans ce cas on pourra corriger le problème à l’aide d’un logiciel comme ptlens ou DXO.
Le vignettage n’est sensible qu’a pleine ouverture, si on photographie un mur, on gagnera alors à fermer d’un diaphragme.

Il y a un des franges pourpres sur certaines images à fort contraste (arbre sur ciel dans le coin de l’image). Mais ce n’est pas forcément visible en pratique sur les tirages sauf si on agrandit beaucoup.

On peut donc dire que ce zoom donne de très bons résultats quand on diaphragme un peu. En pratique l’objectif donne le meilleur de lui même vers F6,3 ou F8.

Il est préférable de ne pas fermer le diaphragme au delà de F11, car alors apparait la diffraction (valable pour tous les objectifs).

Des tests sont disponibles sur le site photodo, ou sur photozone (ancien modèle)


Q) Le zoom 18-55mm F3.5-5.6 AF-S II du kit est il suffisant pour prendre des photos sans flash en intérieur ?

R) Ce zoom n’est pas très lumineux. On peut sans problème prendre des photos d’intérieur sans flash en position grand angle (ouverture de F3.5) en augmentant la sensibilité à 1600iso, le mobilier sera net mais alors les personnages risquent d’être flou s’ils bougent un peu.
A 55mm, l’ouverture est généralement trop faible pour autoriser de bons résultats (risques important de flous de bougés) en intérieur sans flash.

Le Sigma 30mm F1.4 constitue un très bon choix (le seul en mise au point automatique) pour ce genre de conditions.


Q) Quels sont les objectifs compatibles avec l’AF du D40 ?

R) Seuls les objectifs AF-S ou HSM, comportant un moteur intégré permettent la mise au point automatique avec le D40.
Consulter la liste des objectifs compatibles avec l’AF du D40.


Q) Le D40 est t’il compatible avec les cartes mémoire 8 Go.

R) Oui, il est compatible avec les cartes SD et SDHC.
J’utilise dans mon D40 une carte mémoire SDHC 8 Go Adata sans problème. La carte est assez lente en écriture (2 Mo/s car catégorie 2), mais rapide en lecture (10 Mo/s).
La lenteur d’écriture de cette carte mémoire n’est pas gênante en pratique, car le tampon (buffer) du D40 permet de prendre plusieurs photos à la suite sans qu’on soit bloqué pendant l’enregistrement des photos sur la carte mémoire.
Mais ceux qui utilisent souvent le mode rafale se tourneront plutôt vers une carte plus rapide comme une SD 2Go Sandisk Ultra II.

Attention, si vous prenez une carte mémoire SDHC (à partir de 4 Go, mais il existe aussi des 4 Go non SDHC), elle risque d’être incompatible avec votre lecteur de carte mémoire actuel. J’ai acheté un petit lecteur Sandisk MobileMate SD+ (compatible SDHC) pour 12€ chez Darty.


Q) Quelle est l’autonomie du D40 ?

R) Je fais environ 500 photos par charge de la batterie, mais je n’utilise que très peu le flash intégré (j’utilise prinicpalement un SB800 sur mon D40 quand j’ai besoin du flash).

Il ne sera pas nécéssaire d’acheter une seconde batterie pour la plupart des utilisateurs.


Q) Comment activer la fonction ISO auto en mode P/A/S ou M ?

R) Ce réglage est caché dans le menu avancé.
Il faut activer le menu complet (Clé / Menu CSM/Config / Complet) pour y avoir accès.


Q) Quels sont les objectifs et accessoires conseillés ?

R) Le kit D40 avec son zoom 18-55mm est suffisant pour débuter.
En fonction de vos moyens, vous pouvez lui adjoindre :

- Une protection d’écran en plastique transparent contre les rayures.
On peut utiliser une protection pour écran de pda par exemple. Si on est soigneux, on peut s’en passer.

- flash Nikon SB600, pour un éclairage de qualité (en intérieur, orienter la tête vers le haut ou l’arrière si le mur est blanc).
Le SB400 peut convenir si le budget est limité, mais sa tête ne s’oriente que vers le haut, or il est souvent pratique de pouvoir l’orienter vers l’arrière (si mur blanc proche) ou vers le coté (quand on tient le boitier en orientation portrait). Donc je conseille plutôt le SB600.
Attention, seuls les flashs iTTL sont totalement automatiques avec le D40.
De plus il peut y avoir des problèmes de compatibilité avec certains flash compatibles iTTL non Nikon.
Si le budget est limité, et qu’on en dispose, un vieux flash cobra à computer peut aussi donner de très bons résultats (voir plus bas).
- objectif Sigma 30mm F1.4, pour faire des photos qui conservent l’ambiance en faible luminosité sans flash,
- Nikon 18-200mm VR, comme objectif unique polyvalent (grand angle, télé, macro).
- Nikon 55-200mm VR ou Sigma 50-150mm F2.8 comme téléobjectif et objectif à portrait. La mise au point minimale à 95cm et 1m est plus pratique que celle de certains des objectifs similaires limités à 1,5m, ce qui est trop lointain pour des portraits à la plus courte focale.
- Nikon 12-24mm F4, si on est tenté par un très grand angle.
L’autofocus n’étant pas problématique avec un très grand angle, un Zenitar 16mm F2.8 peut également consituer un bon choix pour débuter à moindre coût.
- 


Q) J’ai un vieux flash TTL compatible Nikon, fonctionnera-t’il avec mon D40 ?

R) Il y a de fortes chances que ce flash fonctionne sur le D40, mais pas en mode TTL (il faut un flash iTTL pour celà).

Par contre en mode flash M ou A (computer), ça fonctionne et en plus la synchronisation s’effectue à toutes les vitesses avec le D40 (mais pas le D40x).
Avec les D70/D70s il fallait masquer certains contacts spécifiques Nikon de la griffe flash pour pouvoir dépasser le 1/500e, mais avec le D40 (attention, pas le D40x), toutes les vitesses sont utilisables directement.

Les flashs avec sabot standard (c’est à dire non dédié à une marque) fonctionneront aussi.

Attention, avant de monter un vieux flash sur le D40, il faut vérifier la tension au niveau des contacts sur la griffe du flash.

Selon Nikon (voir manuel page 100), elle doit être inférieure à 250v (prévoir une bonne marge de sécurité) et positive.

Il suffit d’un voltmètre standard (sur DC) pour mesurer la tension du flash. Il faut allumer le flash et attendre qu’il se charge pour faire la mesure, entre le contact central sous le flash et l’un des contacts situés sur les cotés au niveau de la roue de serrage.


Q) Comment régler le D40 pour utiliser mon vieux flash TTL compatible Nikon en mode automatique ?

R) Si le mode TTL ne fonctionne pas avec le D40, le mode automatique à computer fonctionne assez bien.

Pour faire des photos en intérieur au flash en mode A (computer) :
- régler le flash en mode A (computer) s’il en dispose,
- indiquer la sensibilité du boitier sur le flash (200 iso),
- choisir un diaphragme sur le flash parmi les diaphragmes disponibles (sur certains flashs, 2 ou 3 diaphragmes disponibles seulement, plus sur d’autres flash plus perfectionnés), par exemple on choisi F5.6
- régler le boitier en mode M,
- désactiver le mode "iso auto", TRES IMPORTANT, sinon risque de très forte surexposition !
- choisir une vitesse, par exemple 1/250e,
- reporter sur le boitier le diaphragme choisi sur le flash, (F5.6 dans notre exemple)
- pour de meilleurs résultats en intérieur, et si la tête du flash est orientable, orienter la tête du flash vers le plafond et mettre un petit carton blanc derrière le flash pour renvoyer un peu de lumière vers le sujet (et déboucher les yeux).

Le mode computer fonctionne bien en intérieur, surtout en relavant la tête du flash.
En éclairage direct, il faut faire attention à ne pas être trop près du sujet (pas de macro, ni de personnage trop près à grande ouverture) sinon la surexposition est garantie. L’iTTL fonctionnerait bien dans ces conditions.


Q) Comment régler le D40 pour utiliser mon vieux flash TTL en fill-in ?

R) Le fill in est une technique qui permet de mélanger lumière naturelle et artificielle de manière harmonieuse.
Le boitier va régler l’exposition pour l’aclairage ambiant, et le flash va déboucher les ombres au niveau du sujet.
Le mode TTL ne fonctionnant pas sur le D40 (iTTL nécéssaire pour avoir la TTL), nous allons utiliser le mode Auto computer disponible sur beaucoup de flashs.

Réglage pour le fill in automatique à toutes les vitesses avec le D40 :
- régler le flash en mode A (computer), le flash doit disposer de ce mode
- désactiver le mode "iso auto", TRES IMPORTANT, sinon risque de très forte surexposition !
- régler la sensibilité du boitier au minimum (200 iso),
- reporter la sensibilité du boitier sur le flash (200 iso),
- choisir un diaphragme sur le flash parmi les diaphragmes disponibles (sur certains flashs, 2 ou 3 diaphragmes disponibles seulement, plus sur d’autres flash plus perfectionnés), par exemple on choisi F5.6
- régler le boitier en mode A,
- reporter sur le boitier le diaphragme choisi sur le flash, (F5.6 dans notre exemple)

Pour un meilleur résultat, on appliquera une sous-exposition de -1 diaph sur le D40 et sur le flash (fermer le diaph du D40 de 1 diaph par rapport à ce qu’on a sur le flash, donc F8 dans notre exemple).

Ce fill-in fonctionne assez bien en extérieur, avec les limitations du mode Computer, c’est à dire qu’il ne faut pas être trop près du sujet.

Grâce à la synchronisation à toutes les vitesses sur le D40, on peut prendre des sujets en déplacement rapide (enfants sur un tobogan,...) en choisissant un diaphragme assez ouvert (F2.8 par ex) pour que l’appareil choisisse une vitesse élevée.


Q) Mon objectif AF (ou AF-D) n’étant pas compatible avec l’AF du D40, la mise au point manuelle est-elle facile ?

R) On peut faire la mise au point en contrôlant la netteté sur le verre de visée, mais souvent ce n’est pas assez précis en pratique.
Souvent ça parait net dans le viseur, mais c’est flou sur la photo finale, surtout à grande ouverture.

On peut monter la loupe de visée DK-21m (en option) qui grossit le viseur de 20%, mais ce n’est toujours pas suffisant pour une mise au point manuelle précise à grande ouverture (et en plus ça rend difficile la lecture des informations du viseur par les porteurs de lunettes).
La mise au point manuelle sur le dépoli est plus facile avec une bonne luminosité et un sujet bien contrasté, mais nettement moins facile en faible luminosité avec un sujet peu contrasté.

Pour une bonne précision de mise au point manuelle, on utilisera la diode d’assistance AF (en bas à gauche dans le viseur).
La précision est alors très bonne, même avec un 50mm AF-D F1.4 (s’arrêter de tourner la bague de mise au point au milieu de l’allumage de la diode).

Suggestion à Nikon : au lieu d’allumer la diode d’assistance quand la mise au point manuelle est bonne, il serait beaucoup plus pratique d’allumer directement le(s) repère(s) du capteur AF.
Ca permettrait de conserver le sujet en vue pendant la mise au point manuelle, au lieu de déplacer le regard constament pour surveiller l’allumage de cette diode.
Et pourquoi pas un signal sonore (désactivable) comme sur certains Pentax.

Il existe en option un verre de visée Katz Eye avec les aides de mise au point pour les D40/D40x. On peut même commander un verre quadrillé avec un supplément.


Q) Je voudrais me faire une idée de la taille du D40 par rapport à d’autres réflex.

R) Voici des liens :

- Comparaison entre EOS 400D, D40 et D80.

- Comparaison entre D40 et D200


Q) Est on obligé d’acheter la télécommande nikon ?

R) Elle est bien pratique et pas cher, mais ceux qui disposent d’un palm pourront déclencher leur D40 à distance grâce à un petit logiciel et le fichier de configuration disponible dans la page suivante :

- http://member.newsguy.com/~rhuang/O...

- Pour télécharger le logiciel pour palm.

J’ai téléchargé et installé ’OmniRemote™ Professional V2.15’, ainsi que le fichier OmniRemote.pdb sur mon treo 180g et le déclenchement à distance marche parfaitement quand on presse sur l’écran du palm le bouton avec la flèche vers le haut sous l’inscription channel.

- Lien vers les instructions (en anglais).

Attention, le capteur infrarouge étant situé à l’avant du D40, il faut se placer devant pour le déclencher à distance (il faut se mettre dans le bon mode sur le D40).


Q) Les images d’un D40 sont elles meilleures que celles d’un compact numérique.

R) Le lien suivant montre quelques images prises au Fuji Finepix F30 (parmi les meilleurs compacts) et au Nikon D40 :
- Comparatif F30 - D40 en images.


Q) A-t’on forcément besoin d’un logiciel pour convertir les photos au format RAW en JPEG ?

R) Non, on peut utiliser la fonction D-Lightling (ou une des autres) du D40 pour obtenir un JPEG Fine.

Un logiciel comme Capture NX permettra plus de possibilités, mais pour se dépanner ça peut suffire.

Nikon offre en téléchargement le logiciel Nikon View Nx qui permet aussi de convertir ses images RAW en JPEG, mais avec moins de possibilités que pour Capture NX.

Le logiciel fourni sur cd avec le D40 (Picture Project) permet aussi de convertir les RAW du D40 en JPEG, mais sans les possibilités de réglages de Capture NX.


Mes impressions d’utilisateur sur le D40
Liste des objectifs compatibles avec le D40

Brèves Toutes les brèves