Panasonic Lumix LX5 : la relève du LX3

, par  ramal

Voici quelques observations après quelques semaines de possession du LX5.
LX5 reçu le 31 aout 2010, Firmware 1.0

Différences avec le LX3 (utilisé deux ans)

Avantages du LX5 :

- Plus besoin de sélectionner 16/9e sur l’avant de l’objectif quand on passe en mode vidéo HD (très gros avantage pratique sur le lx3 pour moi)
- Molette des modes plus ferme, moins facilement déréglable
- Batterie nouvelle, un peu plus puissante (1250ma contre 1150ma pour le LX3)
- AF et zooming fonctionnels pendant la vidéo
- Enregistre les vidéos au format AVCHD Lite qui prend moins de place (3 niveaux de compression disponibles) que le format du LX3 (toujours disponible si on le souhaite).
- en mode visionnage, il suffit de presser le déclencheur pour retourner au mode prise de vue.
- en mode iA le zoom (numérique) va jusqu’à 120mm (x5) alors qu’en mode P (avec Intelligent Zoom désactivé) il va jusqu’à 90mm (x3.8)
- avec l’option zoom fixe (sic !) les focales du zoom varient par palier (24, 28, 35, 50, 70, 90, ...) (28, 33, 41, 59, 82, 106, ... en format 1:1, mais avec quasiment le même grossissement) avec affichage de la focale en clair (eq. 35mm). Ca semble assez bien réalisé, car il ne semble pas y avoir de ralentissement lors du changement de focale du zoom. Ne s’applique qu’à la photo, pas à la video.
- meilleur grip, caoutchouc et moins bling bling que celui du lx3 (pas gênant avec un peu de gaffer).
- meilleur qualité audio que le lx3, bien que toujours mono
- 1mm de moins en épaisseur, c’est pas grand chose, mais c’est toujours ça
- Possibilité d’édition vidéo : cut (division video), afin de ne garder que les passages intéressants sans occuper inutilement de la place sur la carte mémoire.
- si on presse la touche Focus pendant le visionnage, on a un zoom vers la zone où s’est effectuée la mise au point. Pratique pour contrôler rapidement la netteté d’un visage par ex.
- mode scène panoramique pour aider à aligner ses panoramiques
- LX5 meilleur en haute sensibilité, très correct jusqu’à 800 iso en jpeg (400 iso pour le lx3) et 1600 iso en RAW
- sensibilité ISO était réglable par pas d’1 ou 1/3 d’ISO
- l’obturateur monte maintenant au 4000/s au lieu du 2000/s sur le LX3
- en mise au point manuelle, on peut déplacer la zone agrandie (pratique avec l’appareil sur pied)
- la balance des blancs automatique semble meilleure (même si celle du LX3 n’était pas mauvaise).

Inconvénients du LX5 :

- le réglage -2 pour la réduction du bruit (NR) semble moins actif que sur le LX3, ça floutte encore beaucoup en jpeg., heureusement on peut reprendre la main sur la réduction de bruit en raw.
- On n’a plus la possibilité d’allumer directement en mode visionnage à la demande.
On peut au préalable choisir dans le menu le mode d’allumage (visionnage ou prise de vue).
[Mis à jour le 18 sept 2010] Une astuce permet de démarrer en mode visionnage : presser la touche verte play, et en continuant d’appuyer dessus, allumer le LX5 : le LX5 s’allume en mode visionnage.
- bouchon bling-bling, avec un liseré argent et le nom Lumix argenté.
Le bouchon du LX3 était discret et plus à mon goût.
- filetage différent de celui du LX3 (diamètre plus grand)
- le mode mise au point ponctuelle (spot) à disparu, il y a la possibilité de changer la taille de la zone de mise au point avec la molette après pression de la touche focus, mais le réglage de la taille du capteur AF est perdu à l’extinction.
- bracketing et compensation d’exposition au flash cachés dans les menus

Remarques :

La molette n’est pas pratique en mise au point manuelle. Si on est loin de la mise au point voulue, il faut tourner beaucoup en macro par exemple. En fait c’est un réglage fin de la mise au point.
[Mis à jour le 27 sept 2010] Heureusement, une fois qu’on est passé en mode loupe en tournant la molette, on peut utiliser les touches gauche et droite pour régler la mise au point plus rapidement, comme sur le LX3.
On peut déplacer la zone agrandie où on effectue la mise au point (pratique sur pied).
En mise au point manuelle, souvent, le plus pratique est d’utiliser la touche focus.

En video M et mode A , possibilité de fermer le diaph jusqu’à F18 pour avoir une profondeur de champ très grande et ne pas utiliser la mise au point pendant la video.

Bien que certains le critique, je suis satisfait que panasonic ait conservé le bouchon, qui protège très bien l’objectif, même s’il faut faire une manipulation pour l’enlever et le remettre.

En visionnage, on dispose d’un zoom de x16 au lieu de x8 avec le lx3 (ça peut donner l’impression que l’image du lx5 semble moins nette, alors qu’elles ont la même netteté).

Le mode iZoom exploite les pixels présents pour augmenter le zoom par un recadrage, sans trop d’interpolation. Il permet d’avoir un zoom x5 (120mm) à la résolution de 9,5 MPix, x6 (144mm) à 6,5 MPix, x7,1 (170mm) à 4,5 MPix, x8,9 (210mm) à 3 MPix. Bizarrement, ce principe ne semble pas s’appliquer à la video au delà de 120mm (x5), alors que du fait de la résolution réduite, on pourrait bénéficier d’un zoom gratuit en recadrant.

En visualisation, la touche focus permet de zoomer vers la zone de mise au point. La molette permet de passer d’une image à l’autre en conservant la zone zoomée (désactiver ROTATION AFF pour que ça marche bien, sinon une image avec orientation différente remet la zone zoomée au centre).

On dispose toujours du bracketing sur +/-3 diaph, pratique pour du HDR. Mais il faut faire défiler le menu pour atteindre le réglage sur le LX5 (prise vue raf.) alors que sur le LX3, deux pressions de la touche +/- suffisent.

[Mis à jour le 18 sept 2010]
Comparaison en images entre Panasonic LX3 & LX5 (et Nikon D300 comme référence)
Crops à 100%

400 ISO

1600 ISO

800 ISO

Commentaire sur ces images :

Les photos ont été prises en mode P et mesure matricielle. On se rend compte que le LX3 a sous exposé de presque 1 diaphragme par rapport au LX5. Ce qui peut accentuer l’impression de montée du bruit du LX3.

Le LX3 se comporte bien jusqu’à 400 iso, et même 800 iso si la scène n’est pas sous exposée.

Le LX5 permet d’utiliser la sensibilité de 1600 iso avec de bons résultats.

Même avec un réglage de réduction de bruit NR sur -2, le LX5 fourni des images plus lissées que celles du LX3. En pratique, c’est un bon compromis pour des images destinées à être imprimées.

[LX5 vs LX3 in french]

Brèves Toutes les brèves